Comptines et berceuses d’ici et d’ailleurs

Le Channel, scène nationale de Calais
En 2013, la scène nationale de Calais nous a sollicité pour la présentation d’un spectacle-animation autour des comptines du monde pour les jeunes enfants, de 18 mois à 4 ans.

Léna Pasqualini, Le Channel :

L’idée est partie d’une chose très simple : je suis maman et j’adore les livres-CD de comptines et chants du monde qui sont édités chez Didier Jeunesse. De fil en aiguille, j’ai contacté Chantal Grosléziat en lui demandant d’abord s’il existait une version live des comptines et des berceuses du monde, susceptible de s’adresser à des tout-petits (à partir de 18 mois). Comme il n’en existait pas pour de si jeunes enfants, nous avons pris le parti d’inventer quelque chose.
Dans la mesure où ce projet s’adresse à des tout-petits, il nous fallait y réfléchir de manière spécifique et intégrer notamment une dimension pratique (un petit atelier) afin que les jeunes enfants puissent réellement s’approprier le moment.

Bref…
Chantal a fait appel à Sanaé Rodière, chanteuse lyrique d’origine japonaise avec qui elle a travaillé pour les comptines des rizières, chez Didier Jeunesse.
Nous avons proposé un atelier de 30 minutes au total, permettant aux enfants de « goûter » à des sonorités particulières, des chants et des comptines d’un autre pays. Chaque rendez-vous comprendrait une trentaine de spectateurs au total.

Chantal Grosléziat :

« Ce spectacle-animation a rassemblé comptines, berceuses et jeux chantés issus principalement du répertoire japonais et français complété du chinois, du lingala et du portugais, et parfois accompagné d’instruments traditionnels variés. Des images des livrets Didier jeunesse ou des textes de comptines, ont été projetés en fond de scène et ponctué l’animation
« Ah vous dirai-je maman » par exemple, a été chanté dans sa version du 18ème siècle, partagé dans sa version populaire avec le public, puis les variations de Mozart interprétées au piano.
Une comptine japonaise, équivalent de notre jeu du chifoumi a été récitée et traduite, puis jouée à deux, reprise ensuite en un jeu de tape-mains, puis partagée ensuite avec le public. Chaque comptine ou berceuse était l’occasion d’une mise en scène légère, devant permettre une approche sensible et naturelle. L’idée était de jouer sur la répétition et la variation autour de ces formes ludiques et musicales si appréciées des petits. »

Comptines_et_berceuses_d_ici_et_d_ailleursChantal Grosléziat est musicienne et pédagogue. Sanaé Rodière est japonaise et chanteuse lyrique.
Ensemble, elles ont collaboré à la réalisation de livres-CD. C’est pour la qualité remarquable de ces livres que nous leur avons demandé d’imaginer un moment adressé aux tout-petits et leurs parents… pour siffler comme un merle et se sentir pousser des ailes

Vidéo du spectacle-animation

Comptines et berceuses d’ici et d’ailleurs

Comptines et berceuses d’ici et d’ailleurs

Le channel, scène nationale de Calais, 2013

En 2013, ce projet a été initié par Le Channel dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale. Il a impliqué parents, assistantes maternelles et enfants de la crèche collective « Les canailloux » et la maison de la famille.

Précarité, nombre important de familles monoparentales, manque de liens entre familles et professionnels de l’enfance, la notion de parentalité représente un enjeu important pour de grandes villes comme Calais.

Ce projet devait répondre à plusieurs nécessités :

– Favoriser la complicité, le dialogue, l’éveil et le plaisir dans la relation parent-enfant,

– Renouveler et enrichir le regard des travailleurs sociaux sur les familles et inversement.

Il s’agissait d’interroger la notion de parentalité dans un contexte neutre (éloigné des lieux – foyer, école – espaces de rencontres habituels avec les travailleurs sociaux auxquels sont rattachés les problèmes du quotidien).

Une soixantaine de chants ont été recueillis en français, polonais, anglais, allemand, slovène, picard, patois du Boulonnais, géorgien.

Il s’est accompagné d’une sensibilisation des professionnels des lieux d’accueil autour de l’importance de la transmission des chants et comptines dans toutes les langues maternelles.
Une grande rencontre pour la remise des livres-cd a été organisée au sein du Channel, moment sensible et joyeux, de découverte et de partage.

Round and round the garden
Like a teddy bear
One step, two step,
And Tikle you under there
Autour, autour du jardin,
Comme un nounours,
Un pas, deux pas,
Et je te chatouille en-dessous.
Comptine anglaise


 

À l’école, pinche mol
Tchu battu, j’n’irai pu,
À coup d’cachoère, j’y courirai coér,
 
À l’école, pinche mol
Tchu battu, j’n’irai pu,
À coup d’ramon, j’n’irai pont.
À l’école, pince un peu
Cul battu, j’n’irai plus
À coup d’fouet, j’y courrai encore,
 
À l’école, pince un peu
Cul battu, j’n’irai plus
À coup d’bâton, j’n’irai pas.
Comptine picarde


 

Musique en Herbe

Crèche du moulin neuf, Stains, 2012

Juin 2012 : jardin de la crèche du moulin neuf : parents et professionnels de la crèche sont rassemblés pour la fête de fin d’année, mais aussi pour chanter et recevoir un livre-cd de comptines et chansons dans de nombreuses langues. C’est l’aboutissement d’un projet subventionné par le Conseil Général de Seine-Saint-Denis pour l’éveil culturel à la crèche. L’équipe a travaillé successivement avec Florence Desnouveaux, conteuse, sur la démarche de raconter des histoires aux tout-petits, puis avec la plasticienne Catherine Mercier, qui l’a initiée à porter un nouveau regard sur l’environnement et inventer des propositions visuelles et plastiques aux enfants. Enfin, le collectage des comptines auprès des parents a permis de chaleureux échanges et l’on chante maintenant facilement dans plusieurs langues.

Creche-moulin-neuf

 

 

Mama quiere a papa
Papa quiere a mama
E yo te quiero a ti
Igual que tu a mi
Maman aime papa
Papa aime maman
Et moi je t’aime
Autant que toi tu m’aimes
Comptine espagnole

Collectages

Depuis 2005, Musique en Herbe est sollicitée par des structures variées afin de réaliser le collectage de comptines, enfantines et chansons que les adultes, parents ou professionnels, désirent transmettre aux enfants. Les enregistrements font l’objet d’un montage sur cd, accompagné d’un livret regroupant les transcriptions et traductions des chants. Ces projets s’avèrent d’une grande richesse au niveau musical, éducatif et social.

Chansons d’enfance d’ici et d’ailleurs

Bibliothèque Lucie Aubrac, Saint-Ouen, 2011

Fruit d’un partenariat entre la bibliothèque, le lieu d’accueil enfants-parents de la rue des rosiers et Musique en Herbe, une exposition de posters regroupant les chansons enregistrées auprès des parents et un livre-cd offert en retour. À cette occasion, une animation musicale a rassemblé de nombreux parents à la bibliothèque. Ce projet a prolongé deux autres temps forts organisés depuis début 2011 : une formation autour des comptines ouvertes aux professionnels de la petite enfance de la ville, et une animation autour des comptines du Maghreb, préparée en amont avec plusieurs assistantes maternelles du relais assistantes maternelles.

Chansonsdenfance

« COMPTINES, berceuses, jeux de doigts chantés en russe, en roumain, en portugais, en arabe, en kabyle, en douala, en bambara, en français et même en anglais ! … Vous l’aurez compris, c’est la diversité qui est à l’honneur dans ce livret et le disque qui l’accompagne. Ils sont les fruits d’un travail collectif que portent les médiathèques de Saint-Ouen et la direction de la petite enfance à travers les crèches et le relais assistantes maternelles, accompagnées par Chantal Grosléziat de L’association Musique en Herbe et avec le souci de créer du lien autour de la musique. Livret et disque donnent un aperçu de la diversité culturelle audonienne à partir d’un héritage commun à tous : celui des chansons d’enfance.
RECUEILLIS auprès de parents volontaires fréquentant Le LAPE (Lieu d’accueil enfants parents, situé 19 rue des Rosiers), ces morceaux choisis sont interprétés par eux-mêmes, quelquefois accompagnés de leurs enfants ou d’un instrument. Ils ont été ensuite transcrits phonétiquement, traduits avec l’aide d’usagers des bibliothèques ou d’associations audoniennes. Vous y retrouverez certainement des airs familiers ou, au contraire, y découvrirez des interprétations nouvelles, des chansons inconnues,  qui témoignent de la culture des différents participants. Car c’est là tout l’enjeu du projet : que l’échange puisse se faire autour de ces mots et gestes tendres et universels échangés avec les tout-petits.

QUE chacun soit ici remercié pour sa participation confiante au projet. »

Les médiathèques de Saint-Ouen

 

Eu am zece degetele ! (bis)
Ce-am voie sa fac cu ele ? (bis)
Sa le bag in nas ? Nuuu !!!
Sa le pun inele ? Daaa !!!
Sa te pisc de-obraz ? Nuuu !!!
Sa pictez cu ele ? Daaa !!!
Eu am zece degetele (bis)
Ce-am voie sa fac cu ele ? (bis)
J’ai dix doigts ! (bis)
Qu’est ce que je peux faire avec ? (bis)
Les mettre dans le nez ? nooon !!!
Y mettre des bagues ? ouiii !!!
Pincer tes joues ? nooon !!!
Dessiner avec les doigts ? ouiii !!!
J’ai dix doigts (bis)
Qu’est ce que je peux faire avec ? (bis)
Jeu de doigt roumain

Comptines et chansons – Croque Livres

Bibliothèque Elsa Triolet, Aulnay-sous-Bois, 2011

En 2011, la bibliothèque Elsa Triolet fête les 10 ans de Croque Livres. Depuis 10 ans, un samedi matin par mois, l’équipe Jeunesse accueille parents et enfants à des lectures et chansons en commun, un rendez-vous très prisé des familles. Un collectage auprès des parents est réalisé sur plusieurs mois et rassemble 33 comptines et chansons. On y retrouve les chants demandés régulièrement par les enfants pendant les accueils ainsi que des comptines offertes par les parents qui ont saisi cette occasion pour préparer un chant avec leur enfant.
Croque_livre_couv

« Croque-livres fête ses dix ans !

Un bel âge pour cette animation qui regroupe parents, enfants et bibliothécaires autour d’un « petit déjeuner » du livre. Parce que commencer le plus tôt possible à écouter des histoires, regarder des livres, c’est s’offrir la chance de développer son langage, son imaginaire. Parce que se retrouver autour d’un petit déjeuner, c’est partager un moment convivial pour les grands, c’est s’ouvrir aux autres et au monde pour les tout-petits. Une animation où l’on raconte des histoires, et où l’on chante. Parce que les papas et les mamans ont tous dans la tête quelques chansons, quelques comptines, quelques refrains qu’ils ont envie de partager avec leur enfant… Parce que les bibliothécaires ont dans la tête l’idée que ces jeunes enfants seront les lecteurs de demain, qu’ils ont envie de partager des belles histoires, de belles chansons avec eux…

Avec l’aide de Chantal Grosléziat, de Musique en Herbe, nous avons demandé aux parents volontaires d’enregistrer les chansons qu’ils auraient envie de transmettre aux enfants… Un beau moment de plaisir que ces rencontres autour d’un air, d’une vieille chanson, d’une musique venue d’ailleurs…

L’équipe de Croque-livres remercie tous les participants, qu’ils soient chanteurs, accompagnateurs, illustrateurs, intervenants extérieurs ou bibliothécaires, ainsi que l’équipe municipale qui a permis la réalisation de ce projet. »

Isabelle Sandré Responsable de Croque-livres

Bebe muke nani abeti yo ?
Loba na nga, nga na zongisa
Tamo susu otutani na mur ya ndako
Obandi kolela, ouin…
Petit bébé qui t’a tapé ?
Dis-le moi que je lui rende
Tu t’es peut-être cogné contre
un mur de la maison
Tu t’es mis à pleurer, ouin…
Berceuse lingala
Zim zim skin
Saïdo sakine
Kambarssa marsotambouayane
Debeuze el kamla
Belarmani, belarmani, belarmani
Petit, petit le pauvre petit bout
Au pauvre petit bout
Viens se rajouter un autre petit bout
Et le dernier petit bout n’aura rien
Parce que le pouce a léché le plat
A cache-cache on jouera sous le bras on se cachera
Jeu de doigt kabyle

1, 2, Troyes comptines

Médiathèque de l’Agglomération Troyenne, Troyes, 2008

En 2008, dans le cadre de la troisième édition du mois des tout-petits, l’équipe de la programmation s’est tournée vers les parents pour les inviter à leur confier les comptines qu’ils chantonnent à leur enfant. Musique en herbe a réalisé le collectage auprès des parents et professionnels de trois lieux d’accueil de la petite enfance de Troyes. Une cinquantaine de chansons en lingala, kikongo, russe, portugais, bayangi, français, sangö, anglais, malgache, arabe, espagnol ou créole ont été enregistrées. Les mamans ont osé chanter seules, souvent accompagnées du frère ou de la sœur de leur enfant, quelques duos ont rassemblé mamans et enfants autour d’un jeu de doigt ou encore d’une berceuse. Les professionnelles des crèches se sont également investies, ayant à cœur de transmettre aux familles quelques échos des chants de la crèche. Le livre cd a été distribué aux parents des structures d’accueil.

1_2_3

« COMPTINES », ce mot magique nous ouvre le monde de l’enfance, monde sans frontière ! Ces comptines sont cependant une marque de l’identité de l’enfant et de sa famille, puisqu’elles le bercent depuis ses premiers jours. Les collecter dans une crèche, lieu de mixité sociale, permet un brassage culturel et j’y ai tout de suite adhéré. Beaucoup de mamans ont accepté immédiatement et elles nous ont donné, ainsi, un témoignage de confiance et d’amitié.

Chanter, réciter en mimant, c’est un geste authentique, empreint de générosité, riche de toutes les émotions qu’il a fait remonter en elles, les renvoyant à leur enfance, elles aussi.

Je suis heureuse d’avoir participé à ce beau projet et je remercie toutes les mamans qui ont contribué à cette réalisation. »

Brigitte Arragon, directrice de la crèche du Parc

« Quel joli moment : l’enregistrement des mamans et des papas en train de chanter de bon cœur et dans leur langue les comptines qu’ils réservent habituellement à leur enfant. Moments d’émotions pour les parents et pour nous témoins, où la relation devient différente et où la distance se réduit. Beaucoup de plaisir pour les parents et les équipes qui ont participé, passé les premières réticences ou gênes.

Merci à Chantal Grosléziat pour sa simplicité et son savoir faire, elle a su mettre tout le monde à l’aise, l’air de rien…

Merci à l’équipe de la médiathèque à l’origine de ce beau projet.

Enfin, merci aux participants : petits, parents et équipes, cet album est le vôtre ! »

Sophie Choulamountry, directrice de la crèche Louis Ulbach

Los politos dicen :
Pio, pio, pio,
Cuando tienen hambre,
Cuando tienen frio.
La gallina busca
El maiz y el trigo,
Les da la comida
Y les presta abrigo.
Bajo sus dos alas
Se estan quietecitos,
Y hasta el otro dia
Duermen los pollitos.
Les petits poussins disent :
Piou, piou, piou,
Quand ils ont faim,
Quand ils ont froid.
La poule cherche
Le mais et le blé,
Leur donne à manger,
Et leur prête un abri.
Sous ses deux ailes
Ils restent tranquilles,
Et jusqu’au lendemain
Ils dorment les petits poussins.
Comptine espagnole

Comptines d’ici et d’ailleurs

Association Lectures Nomades, Antony, 2005

En 2005, l’association Lectures Nomades  souhaite engager un collectage auprès des femmes relais et de la PMI du quartier du Noyer doré d’Antony. Musique en Herbe assure le collectage des comptines de Tunisie, France, Haïti, Maroc, Sénégal, Vietnam, Mauritanie, Inde, Portugal, Mali, Sri Lanka. Celles-ci seront illustrées par des enfants des écoles maternelles Anatole France, du Noyer doré et des ateliers d’arts plastiques de l’association GYGO. Le projet a été soutenu par la préfecture des Hauts de Seine, le Conseil Général des Hauts de Seine et la ville d’Antony. Les illustrations ont été exposées à la mairie puis ont circulé dans les écoles de la ville. Le livre-cd a été distribué aux participants et dans les structures petite enfance.

Lectures nomades

« Ce livre est le fruit de la mémoire, des talents des mères et des enfants du quartier du Noyer Doré. Toutes les mères chantonnent à leurs enfants dès leur naissance. Les berceuses et comptines existent dans toutes les cultures et accompagnent les premières rencontres des tout-petits avec les mots, les images et la musique. Personne n’y reste indifférent et chacun retrouve avec émotion les trésors cachés de son enfance. Alors a germé l’idée de partager des moments autour de ces berceuses et comptines et d’y associer les créations des enfants.

Sous la conduite des plasticiennes de l’association GYCO, sont nées de très belles images de la rencontre entre langues d’ailleurs et enfants d’ici. Les enfants s’en sont saisis comme autant de passerelles entre des mondes différents et ils ont dessiné sur le papier de multiples visages du bonheur de ces rencontres. A vous de les découvrir dans ce recueil. »

Lectures nomades_02

 

ouàd joùj tlàta
bà mchà lasbàtà
chra liyyà qamijà
anà oua khti khadija
khadija khadija
tàl’a lbiroù
katchrah assiroù
ana’na’ oua chiba
assoukar lilkhlifa
ouàhad joùj tlàta
Un, deux, trois
Mon père est allé à Sbata
Il a acheté une chemise
Pour moi et ma soeur Khadija
Khadija Khadija
Elle monte au bureau
Elle boit du sirop
La menthe, l’absinthe
Et le sucre, c’est pour le maire
Un, deux, trois
Comptine arabe

CONFÉRENCES

Organisées en direction des professionnels ou d’un public plus large (parents, élus, enseignants, musiciens… ). Elles proposent une alternance entre exposés, témoignages concrets, présentation de séquences vidéo, échanges avec le public.

Thématiques variées :

  • Premières sensations et créations sonores
  • Musique, oralité et développement du langage
  • Comptines et berceuses du monde entier

Une conférence donnée dans le cadre de la présentation du numéro 63 de la revue Spirale (Erès) sur le thème « Les chemins de l’apprentissage » :  www.psynem.org

FORMATIONS

Allant d’une journée d’étude à des sessions de plusieurs jours, réalisées à Paris ou décentralisées, regroupant des professionnels de différentes structures d’accueil, ou réalisées au sein d’un établissement (crèche, centre maternel, de PMI, structures de l’ASE, école maternelle, bibliothèque, conservatoire de musique… ).

ANIMATIONS

Organisées dans la durée ou de manière ponctuelle, dans les structures petite enfance, avec différents partenaires souhaitant utiliser la musique comme moyen de création et d’échange avec les enfants, les professionnels et les familles.

conferences

Photo : Lionel Pages

Une rencontre musicale avec parents et enfants à la bibliothèque

Un projet réalisé en centre social de 2003 à 2004

Au centre social Agora de Persan, une action musicale rassemble des parents et des jeunes enfants de la PMI, de la ludothèque et de l’accueil parents-enfants.
En 2003, un livret-CD est réalisé avec les parents, en collaboration avec le studio « Son » du centre social.

Échos des professionnels

« Des familles très en difficulté, accompagnées par la puéricultrice de PMI, ont pu s’intégrer au groupe, reprendre confiance dans leurs compétences et avoir une relation plus « contenante » avec leur bébé. L’approche musicale assure une enveloppe sonore sécurisante pour ces parents en souffrance, elles les renvoie à leur part d’enfance et leur permet d’être plus empathiques avec leur bébé. »

« Pour les familles issues de l’immigration, nous avons constaté les censures dans la transmission d’un patrimoine culturel. La levée partielle de ces inhibitions a permis aux enfants de s’approprier une part de leur identité. Elle a également permis aux parents de renouer avec leur passé.
Cette remémoration et la valorisation de leur culture d’origine les a conforté dans leur désir de se reconnaître plus encore dans la culture française. (Une mère d’origine indienne a proposé de chanter l’hymne national français !) »

« Pour les familles françaises, ces échanges les ont parfois aidées à surmonter leurs craintes de la différence par une connaissance plus intime de l’autre. Les retrouvailles autour d’une identité commune de « mère », ont permis de transcender les particularismes culturels. »

« Cette approche, notamment auprès des familles les plus en difficulté, est à mener à long terme afin que la relation de confiance et la réassurance qu’elle permet puissent être durablement intériorisées par les parents. »

« Pour les familles de culture française, ces échanges les ont parfois aidées à surmonter leurs craintes de la différence grâce à une connaissance plus intime de l’autre. Les retrouvailles autour d’une identité commune de mère ont permis de transcender les particularismes culturels. »

« Ces observations valident nos objectifs concernant un travail d’accompagnement des relations précoces parents-enfants dans des familles « carencées » ou « à problèmes multiples ». »

« Elles confirment également l’intérêt de cette action pour faciliter l’intégration des familles issues de l’immigration. »

« Cependant, cette approche, notamment auprès des familles les plus en difficulté, est à mener sur un long terme afin que la relation de confiance et la réassurance qu’elle permet puissent être durablement intériorisées par les parents. »

Toutoute

Association Lire en Calédonie, Nouvelle-Calédonie, 2005

En 2005, l’association Lire en Calédonie a le projet de réaliser un collectage auprès des différentes communautés culturelles d’ici et d’ailleurs, enracinées en Nouvelle-Calédonie. Chantal Grosléziat apporte une aide méthodologique (conseils, ébauche de rencontres musicales en villages kanak, implication des bibliothécaires, conférences et formations). En 2007, paraît Toutoute, expression locale désignant le coquillage Charonia Tritonis, servant comme corne d’appel lors des cérémonies traditionnelles kanak. Ce joli livre cd regroupe 8 parmi les 28 langues kanak ainsi que futunien, wallisien, indonésien, anglais, français, mandarin… Artistes locaux, collectifs d’enfants ont contribué à l’illustration de l’album.

Toutoute_couv1Toutoute_couv4

« Tous les bébés du monde sortent du ventre de leur mère pour entrer dans le ventre de la langue. Ils entrent dans leur culture par ces petits chants et rythmes musicaux, patrimoine qui nourrit l’âme humaine dès la naissance. Chaque langue est une manière de caresser symboliquement le petit homme. Dans toutes les cultures, il y a la littérature, avant l’école, c’est la littérature du berceau, la littérature des comptines et berceuses… C’est ainsi que commence l’aventure existentielle de l’homme dans et par le langage. »

Préface d’ Évelio Cabrejo
ParraPsycho-linguiste Université Paris VII

Toutoute

 Éditeur : www.pacific-bookin.com
Berceuse xârâcùù